Articles

28 novembre 2017

Bilan de la marche non mixte contre les violences faites aux femmes

La Marche de nuit non-mixte du samedi 25 novembre, à Montpellier, fut une belle réussite : près de 150 personnes avaient répondu à l’appel lancé par l’Assemblée Générale pour une Marche en non mixité choisie, contre les violences faites aux femmes, lesbiennes, tapettes, trans, intersexes…

Marchons de nuit pour ne plus nous faire marcher dessus

La manifestation a débuté au Peyrou, à 19h, en direction de la place de la Comédie. Cernée de deux banderoles « Marchons de nuit pour ne plus nous faire marcher dessus » et « Dans la rue comme ailleurs, nous ne voulons pas être courageuses, nous voulons êtres libres », elle rassemblait des « des féministes, des femmes, des meufs, des lesbiennes, des trans, des tapettes, des intersexes », des militantes organisées ou non dans des collectifs ou des associations.

« Mon corps, mon choix, ta gueule ! »

Dans une ambiance festive, les slogans dénonçaient le patriarcat, toutes les formes d’exploitation , de domination, ou de violences dont elles sont victimes.

Malgré quelques insultes, et autres moqueries sexistes, le cortège s’est achevé par un communiqué sur la place de la Comédie :

 

À lire :

Par Groupe Un Autre Futur Anti-patriarcat Partager :

Agenda