Luttes Sociales

  • Face aux luttes sociales, l’État espagnol répond par la répression ! Organisons la solidarité !

    Face aux luttes sociales, l’État espagnol répond par la répression ! Organisons la solidarité !

    04 Nov 2015

    Deux soirées de soutien ont lieu à Montpellier

    • Le vendredi 13 novembre, soirée de soutien à la librairie La Mauvaise Réputation, à partir de 19h : Rencontre et débat avec des camarades condamnés suite à la mobilisation « Aturem el Parlament » (Arrêtons le parlement), suivis d’un repas chaud à prix libre.
    • Le samedi 14 novembre : soirée musicale au Barricade, animée par une DJ (funk, reggae, hip hop, afrobeat,…) à partir de 19h30.

    Face à la multiplication et à l’ampleur des luttes sociales depuis le début de la crise et des mesures d’austérité, les politiques répressives de l’État espagnol se sont considérablement durcies, marquées par la violence policière, les procès politiques (procédures pénales pour participation à des grèves, des manifestations), et de nouvelles lois qui restreignent toujours plus les libertés (dont la loi dite de « sécurité citoyenne », appelée « loi bâillon » et entrée en vigueur cet été 2015).
    Ce vendredi 13 novembre, des camarades de Barcelone condamnés suite à la mobilisation « Aturem el Parlament » (Arrêtons le parlement) viennent nous parler de leur lutte et du contexte social et politique.

    Trois ans de prison pour protester contre les politiques d’austérité !

    En Mai 2011, une vague de protestations sociales et politiques a parcouru les pays autour de la Méditerranée. En Espagne, ce mouvement social a été appelé les « Indignés » ou du « 15M ». Le mouvement a bouleversé la vie politique catalane et espagnole, et encore aujourd’hui ces mobilisations ont une forte influence politique.

    En Juin 2011, une opération politico-policière, avec le soutien des médias, a criminalisé une manifestation massive, pacifique et déterminée, en face du Parlement de Catalogne. La protestation consistait à se rassembler autour du Parlement catalan, où avait lieu le vote d’approbation de plusieurs mesures d’austérité. Au final, 15 heures d’affrontements, une violence policière extrême, et le président catalan forcé à arriver en hélicoptère. Après ces faits, une vingtaine de militant-e-s ont été poursuivi-e-s. Aujourd’hui, 8 d’entre eux/elles sont condamné-e-s à 3 ans de prison et jusqu’à 150.000 euros d’amendes, avec une procédure politisée et médiatisée qui a battu les records d’irrégularités juridiques et policières.

    « Presque 5 ans plus tard, nous continuons à nous battre pour notre liberté, contre l’absolutisme de la classe politique, et pour une vraie liberté d’expression et de manifestation. Cette là c’est la notre lutte. »

    De tels cas ne sont pas isolés ; les arrestations de militant-e-s et les procès politiques se sont multipliés. Encore la semaine dernière (le 28 Octobre), la police a arrêté 9 personnes dans plusieurs villes de Catalogne, activistes proches des centres sociaux et des cercles libertaires, dans la continuité de « l’Operation Pandora » qui avait frappé 7 personnes il y a moins d’un an, accusées d’appartenir à une organisation terroriste sans aucune preuve. Ces stratégies de répression juridique et policière sont en effet souvent utilisées par l’État pour criminaliser les idées politiques libertaires et anticapitalistes en général.

    Pour continuer la lutte, les personnes poursuivies et leurs soutiens lancent un appel à la solidarité politique et à un soutien financier pour faire face aux frais de justice.

    Venez nombreux-euses écouter et soutenir les camarades de Barcelone.

    • Le vendredi 13 novembre : à La Mauvaise Réputation, à partir de 19h : Rencontre, débat et repas à prix libre.
    • Le samedi 14 novembre : soirée musicale au Barricade, à partir de 19h30. Entrée libre.

    Les prix libres seront reversés aux camarades de Barcelone.
    La Mauvaise Réputation : 20 rue Terral, quartier Saint-Anne
    Le Barricade : 14 rue Aristide Ollivier, quartier gares

    Par Groupe Un Autre Futur Luttes Sociales Répression Sécuritaire
  • Soirée de clôture du cycle sur l’autogestion avec projection/débat et concert

    Soirée de clôture du cycle sur l’autogestion avec projection/débat et concert

    15 Mai 2015

    Samedi 23 mai 17 h 30 : Soirée de clôture du cycle sur l’autogestion avec projection/débat et concert

    10569096_1828240110735303_4908593678600659811_n

  • L’autogestion  : une pratique qui existe, pour changer la société ?

    L’autogestion : une pratique qui existe, pour changer la société ?

    20 Avr 2015

    Proposer un cycle sur l’autogestion, pourquoi ?

    Parce qu’il nous semble que de nombreuses expériences autogestionnaires existent, portées par des collectifs de personnes soucieuses d’expérimenter des relations humaines basées sur l’entraide, la démocratie directe, la responsabilité, la liberté. Pour autant, ces expériences peuvent exister sans nécessairement viser un changement global de société.

    Tenter de mieux définir la notion d’autogestion, en partant d’une réflexion collective issue de ces différentes expériences peut nous aider à affiner notre propre conception de l’autogestion, à travers des questionnements pratiques immédiats.

    Partager nos pratiques, voir comment peuvent se vivre des basculements politiques, en fonction des contextes, pour parcourir une question : L’expérimentation de rapports sociaux différents, à travers les pratiques d’autogestion, peut-elle amener vers des pratiques autogestionnaires, vécues comme outils et chemin de lutte, dans quelles conditions ?

    Dans un moment où le capitalisme nous fait chèrement payer sa crise, où la réaction et le fascisme ont le vent en poupe, il est important d’explorer les voies pouvant mener vers un indispensable changement social sur des bases émancipatrices.

    Les temps d’échange que nous proposons vont s’appuyer sur des vidéos et des intervenant-e-s pour témoigner d’expériences récentes, issues des champs économiques, sociaux et politiques.

    • Vendredi 1er mai à la Mauvaise Réputation (20 rue Terral)
      • Après la manifestation nous nous retrouverons à la Librairie « La Mauvaise Réputation » pour un repas partagé dans une ambiance musicale.
      • à 14h : « L’autogestion une pratique qui existe »

        Table ronde pour échanger sur les conceptions et les pratiques de l’autogestion avec différents collectifs et organisations la pratiquant et/ou s’en réclamant.

    • Cycle sur l’autogestion, suite du programme :
      • Jeudi 7 mai 19h : L’autogestion, une pratique pour se libérer de l’exploitation économique ?

        L’intervention d’un membre de l’imprimerie SCOPIE (anciennement imprimerie 34) qui fonctionne à Toulouse sur des bases égalitaires et autogestionnaires, viendra nourrir des pistes de réponses à cette question. Il nous parlera des réussites, des intérêts mais aussi des difficultés et des limites de l’expérience vécue hier avec la coopérative Imprimerie 34, qui a compté jusqu’à 30 coopérateurs/coopératrices et aujourd’hui avec Scopie.

      • Un court métrage sur une coopérative de coopératives au Venezuela (« Cecosesola », La coopérative de Barquisimeto, 15 min, 2009, Utopias Projet) et un autre sur une usine récupérée par des travailleuses et travailleurs en Argentine (« IMPA Usine récupérée, cité culturelle », 18 min,2009, Collectif Documental Semillas) participeront à enrichir nos réflexions.

    • Mercredi 13 mai 19h : L’autogestion, une pratique émancipatrice pour les femmes ?

      Projection de « ¿Vos, cόmo trabajàs? »- L’autogestion au féminin 51min, 2011, L. Nabonnand et E. Simon [vostfr] suivie d’un débat.
      Ce documentaire aborde la question spécifique des ouvrières dans le mouvement de récupération des usines en Argentine suite à la crise économique de 2001. Il permet d’aborder les questions d’émancipation des femmes dans un processus autogestionnaire, ses avancées comme ses limites dans le cadre d’une société patriarcale …

    • Samedi 23 mai 17 h 30 :
      • Soirée de clôture du cycle sur l’autogestion avec projection/débat + concert
      • Projection du documentaire « L’autogestion, une révolution économique » suivie d’une discussion. 1h25, 2014, Collectif Documental Semillas

        Ce documentaire suit l’expérience de la FASINPAT, une usine de production de céramique récupérée en Argentine. Les travailleurs et travailleuses de la FASINPAT et quelques intellectuels-les nous expliquent concrètement la mise en place et l’organisation de leur pratique de l’autogestion. Un documentaire passionnant par les questions qu’il pose et les perspectives qu’il ouvre.

  • Le 9 avril : contre  la loi Macron !

    Le 9 avril : contre la loi Macron !

    29 Mar 2015

    Pour préparer les mobilisations du 9 avril contre la loi Macron et plus largement contre les politiques d’austérité, voici en quelques points un résumé de la loi

    La loi Macron, c’est la loi des patrons !

    • Destruction du code du travail
    • Mise à mort des prud’hommes
    • Une boite à outils du licenciements
    • L’impunité pour la délinquance patronales
    • Destruction de la médecine du travail
    • Marche arrière toute pour les travailleurs et travailleuses handicapées
    • Ouverture des vannes au sujet du travail de nuit et du travail du dimanche

    La loi Macron, c’est la double-peine pour les femmes !

    La loi Macron constitue un recul social dont les premières victimes sont les femmes.

    Avec le travail le dimanche et en soirée, les femmes seront les premières impactées car elles représentent 70 à 80% des salarié-e-s du commerce. Cela oblige aussi à trouver des moyens de garde pour les parents isolés : des mères dans 9 cas sur 10.

    Ce projet de loi prévoit des visites médicales moins nombreuses et le contournement de la médecine du travail, qui rendront invisibles les effets négatifs de la précarisation du travail. La médecine du travail est l’une des dernières garanties d’accès à la santé pour les travailleuses les plus précaires.

    • [efsbutton style= » » size= » » color_class= » » icon= »fi-page » align= »left » type= »link » target= »false » title= »Voir également cet article sur Rue89″ link= »http://rue89.nouvelobs.com/content/emploi-femmes-plafond-verre-plancher-collant-piege-lausterite »]
    • Pour mieux comprendre encore, nous avons souhaité relayer quelques articles et en premier lieu, celui de la CNT – interco du 69 qui est paru sur Rebellyon.info : [efsbutton style= » » size= » » color_class= » » align= »left » type= »link » target= »false » title= »Article CNT – interco du 69″ link= »http://rebellyon.info/Loi-Macron-le-droit-du-travail-fusille-a.html »]
    • ainsi qu’une vidéo :
    • Voici également le lien du blog de [efsbutton style= » » size= » » color_class= » » align= »left » type= »link » target= »false » title= » Richard Abauzit sur Médiapart » link= »http://blogs.mediapart.fr/blog/richard-abauzit »]
      Vous pourrez y lire deux articles instructifs intitulés respectivement : « Projet Macron: en route pour l’esclavage ? » et « Loi Macron : après l’Assemblée nationale, c’est pire »
    • Enfin, voir également [efsbutton style= » » size= » » color_class= » » align= »left » type= »link » target= »false » title= » la page du site Tantquil sur le sujet » link= »http://www.tantquil.net/2015/02/12/top-5-des-pires-mesures-antiprolos-de-la-loi-macron/ »].
    Par Groupe Un Autre Futur Luttes Sociales Monde du travail
1 9 10 11 12

Agenda