Répression

  • Un nouveau report pour le procès de Richard !

    Un nouveau report pour le procès de Richard !

    16 Juin 2017

    Et un petit mot de Richard :

    Merci à tous ceux qui sont venus soutenir les inculpés pour avoir oser critiquer la gestion du personnel dans une entreprise par ces temps où l’Etat organise l’impunité patronale dans tous les domaines. Merci pour ce soutien où, connaissant quasiment tout le monde, j’ai vu autant d’amitié que de solidarité militante. Ce sentiment a été ressenti par les femmes gitanes que j’ai croisées après avoir franchi la grille d’entrée et qui m’ont dit « c’est beau » en ajoutant que c’était rare.

    Le procès avait été reporté de deux mois en deux mois depuis septembre 2016 en raison d’un excès de dossiers (les condamnations pour diffamation étant presque automatiques, les personnes ayant quelque pouvoir s’en donnent à cœur joie). Cette fois devait être la bonne, mais l’Institut St Pierre a utilisé l’erreur de l’avocat de la Marseillaise, qui a rendu ses conclusions le matin même…, pour prétendre qu’il ne pouvait répondre à des conclusions qu’il n’avait pas eu le temps de lire (l’avocat de la Marseillaise avait pourtant eu le temps avant l’audience de lui montrer que ses conclusions étaient les mêmes qu’auparavant). Et le juge a tranquillement reporté l’audience.

    Celle-ci et on peut raisonnablement penser que ce sera la bonne, se tiendra

    le Jeudi 7 septembre à 14 h, toujours au TGI place Pierre Flotte.

    Voir l’article de la Marseillaise : http://www.lamarseillaise.fr/herault/faits-divers-justice/61075-un-frein-a-la-liberte-d-expression

    Par Groupe Un Autre Futur Monde du travail Répression
  • Samedi 24 juin – 14h30 – Peyrou – Manifestation pour l’accueil digne de tou-te-s les réfugié-e-s

    Samedi 24 juin – 14h30 – Peyrou – Manifestation pour l’accueil digne de tou-te-s les réfugié-e-s

    12 Juin 2017

    Accueil de tou-te-s les réfugié-e-s

    Depuis des années, des lois anti-immigration s’empilent, transformant la violence de l’exil en crime. Des milliers de personnes sont bloquées aux frontières de l’Europe et des milliers d’autres meurent en tentant d’y accéder. Les états européens fichent, refoulent, enferment, expulsent les personnes migrant-Es, tout en revendiquant, comme la France, des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

    L’afflux de réfugiés n’est pas près de se tarir. Le gouvernement doit prendre ses responsabilités et tout faire pour accueillir celles et ceux qui fuient la misère, la guerre et les dérèglements du climat.

    Les hommes, les femmes, les enfants qui risquent leur vie pour arriver en France n’ont pas quitté leur pays de gaité de coeur. Les raisons de leur exil sont multiples: guerres, misère, dérèglements climatiques… Les pays occidentaux portent leur part de responsabilités dans ces tragédies : pollutions, captation des richesses mondiales, poids du colonialisme, interventions militaires directes ou indirectes (vente d’armes, soutien financier et militaire à des régimes dictatoriaux).

    Le rapport de janvier 2017 d’Oxfam international affirme que “huit hommes détiennent seuls autant de richesses que les 3,6 milliards de personnes qui représentent la moitié la plus pauvre de l’humanité. Il illustre en détail comment les grandes entreprises et les plus fortunés font croître les inégalités […] ”. Ce ne sont pas les migrant-Es qui sont responsables des guerres, des inégalités et des injustices sociales. Ils en sont comme nous, et de façon amplifiée, les victimes désignées.

    Nous, collectifs, associations, organisations syndicales et politiques, signataires de cet appel, refusons d’opposer les misères entre elles, car à la division entre immigré-e-s et “nationaux” vient s’ajouter aujourd’hui une nouvelle catégorisation, celle entre les bon-ne-s réfugié-e-s, et les mauvais-e-s migrant-e-s difficilement “intégrables”, voleur-se-s de prestations sociales et terroristes en puissance.

    Nous réaffirmons qu’aucun être humain n’est illégal. Qu’ils/elles fuient la guerre ou la misère, nous voulons que tous et toutes puissent être accueillis dignement, et régularisé-e-s.

    Chacun a le droit de vivre et s’installer où il le souhaite !

    L’immigration n’est pas un poids mais une richesse !

    Manifestation pour l’accueil digne de tou-te-s les réfugié-e-s

    samedi 24 juin 2017

    14h30 – Peyrou

    Premiers signataires : Cimade – Collectif Migrants Bienvenus 34 – Comité BDS 34 – CGA – CNT ESS 34 – Ensemble ! 34 – La Collective 34 – L’AMI des Hauts-Cantons – LDH 34 – NPA 34 – MRAP – RESF 34 – Sud Éducation 34.

     

    Par Groupe Un Autre Futur Immigration Répression Sans-papiers
  • Jeudi 15 juin – 14h – Place Pierre Flotte : appel à mobilisation en soutien à Richard Abauzit

    Jeudi 15 juin – 14h – Place Pierre Flotte : appel à mobilisation en soutien à Richard Abauzit

    08 Juin 2017

    Ci-dessous, un appel à mobilisation concernant le procès en diffamation intenté contre Richard Abauzit (ancien inspecteur du travail, conseiller syndical du salarié).

    Bonjour,

    Après de longs mois de report d’audience pour cause de surcharge de dossiers, la plainte de l’Institut Saint Pierre contre l’ex-directeur de publication de l’Hérault du jour (devenu La Marseillaise depuis), la journaliste ayant fait l’article, et moi-même sera jugée le : Jeudi 15 JUIN à 14h au tribunal correctionnel (place Pierre Flotte à Montpellier).

    On pouvait espérer que l’Institut Saint Pierre, après l’éviction du directeur « pasteur » fin décembre – « démissionné » à la suite d’une révolte du personnel notamment des médecins – retire sa plainte relative à la critique syndicale que nous avions faite de la gestion irrationnelle et cruelle du personnel. Il n’en a rien été. Logiquement l’ex-directeur « pasteur » n’a pas retiré la sienne relative à la diffamation qu’il aurait subie en raison de sa « religion ».

    Compte tenu de la signification qu’aurait pour tous une condamnation (impossibilité pour qui que ce soit de critiquer la gestion du personnel dans une entreprise), il est important que nous soyons nombreux devant le palais de justice ce jeudi 15 juin, à partir de 13h, au rassemblement appelé par Solidaires.

     

    Par Groupe Un Autre Futur Monde du travail Répression
  • Des militant-Es de BDS 34 à nouveau convoquéEs au commissariat

    Des militant-Es de BDS 34 à nouveau convoquéEs au commissariat

    08 Juin 2017

    Ci-dessous, le communiqué transmis par le comité BDS 34 :

    comitebdsfrance34@gmail.com – Facebook  BDS France 34.

    [gview file= »http://unautrefutur.org/wp-content/uploads/2017/06/communiquéaudition-15-juinDer3.pdf »]

    Par Groupe Un Autre Futur International Répression
  • Lundi  29 mai 2017 – 17h30 – Rassemblement du Collectif Migrants Bienvenue 34

    Lundi 29 mai 2017 – 17h30 – Rassemblement du Collectif Migrants Bienvenue 34

    27 Mai 2017

    Ne diminuons pas la pression !

    Lundi à 17h30 devant la préfecture (côté Gibert)

    Rassemblement contre la procédure Dublin !

    Venez avec vos avions en papiers marqués d’un « Stop Dublin » , nous les enverrons par dessus les grilles de cette préfecture fermée à toute discussion supplémentaire !

    Prendre sa part pour l’accueil des réfugiés : la France en est à peine à plus de 10% de ses engagements.

    Ils sont moins de 10, entrés par un autre pays européen, qui risquent d’être renvoyés !

    Samedi matin, 20 mai 2017, sur France inter, Delphine Simon relatait les propos tenus par Benjamin Griveaux, porte-parole de La république en Marche. Celui-ci indiquait que la France devait « prendre sa part » de réfugiés en provenance des pays de « première arrivée » : la Hongrie, la Grèce et l’Italie. Sur les 30.000 que la France s’était engagée à accueillir en 2015, Benjamin Griveaux précisait qu’elle n’en avait accueilli que 6.000. Faux, lui a répondu Delphine Simon : d’après la Commission européenne, la France n’en a accueilli que 3.400 ; les 6.000, ce serait à peu près le nombre de personnes migrantes relocalisées pour toute l’Europe.

    Alors oui, Monsieur le Préfet, en acceptant que les quelques demandeurs d’asile qui sont passés par un autre pays, avant d’arriver en France et particulièrement dans l’Hérault, puissent faire leur demande d’asile ici, vous contribuerez à ce que, simplement, la France prenne un peu mieux sa part et respecte ses engagements.

    Monsieur le Préfet, l’accord Dublin, qui suppose qu’un demandeur d’asile doit faire sa demande dans le premier pays européen où il a laissé ses empreintes, n’a pas vocation à être appliqué à Montpellier : les quelques réfugiés concernés dans notre département doivent pouvoir déposer leur demande d’asile chez nous ! Tous doivent pouvoir faire leur demande d’asile ici !

    Rassemblement lundi 29 mai 2017 à 17h30 – Préfecture – Place des Martyrs de la Résistance

    Par Groupe Un Autre Futur Anti-racisme Immigration Répression Sans-papiers
  • Expulsion du Royal : quand l’État poursuit sa politique anti pauvres…

    Expulsion du Royal : quand l’État poursuit sa politique anti pauvres…

    13 Mai 2017

    Le groupe Un Autre Futur de la Coordination des Groupes Anarchistes dénonce l’expulsion du Royal occupé qui s’est déroulée ce jeudi 11 mai des 6h30. Pas moins de 250 policiers ont été mobilisés et ont procédé à une vingtaine d’arrestations ! En plus d’une répression injustifiée, l’État poursuit sa politique anti pauvres : mettre à la rue des personnes précaires qui faisaient vivre depuis près d’un an un lieu de culture populaire gratuite, un espace politique et non-marchand largement fréquenté par les montpelliérain-e-s, pour à la place, aménager des logements de luxe…

    Une partie de ces étudiant-e-s, salarié-e-s pauvres, précaires, sans solution d’hébergement s’est repliée sur Luttopia 3, squatt situé dans les bâtiments des anciennes archives départementales, qu’il est indispensable de soutenir.

    Cette expulsion est à l’image du système injuste et absurde qui laisse et met des gens à la rue quand des milliers de logements sont vides pour protéger la sacro-sainte propriété privée et favoriser spéculations et loyers élevés.

    La CGA apporte tout son soutien et sa solidarité aux personnes convoquées au commissariat suite à cette expulsion, ainsi qu’à celles et ceux qui réquisitionnent des logements et des bâtiments laissés vacants.

    Pour plus d’infos, voir https://fr-fr.facebook.com/lepoinginfo/

    Par Groupe Un Autre Futur Logement Répression
  • Le dernier communiqué du Collectif Migrants Bienvenue 34

    Le dernier communiqué du Collectif Migrants Bienvenue 34

    03 Mai 2017

    Ce communiqué a été adressé à la préfecture, à la presse et aux organisations du mouvement social ce mercredi 3 avril 2017

    Monsieur le Préfet de l’Hérault,

    Les 7 demandeurs d’asile que vous voulez renvoyer en Italie doivent pouvoir rester en France pour déposer leur demande.

    Nous étions 80 rassemblés devant la préfecture, ce mardi midi 02 mai, pour le demander. La délégation qui a été reçue et qui a remis la pétition « Non aux renvois Dublin des réfugiés du CAO de Montpellier », signée par 1 200 personnes, s’est vue opposer un refus de votre part.

    Parce que tous les migrants passés par l’Italie ont témoigné des maltraitances qu’ils y ont subies ;
    Parce qu’après avoir pris leurs empreintes de force, les autorités italiennes ont refusé d’enregistrer leur demande d’asile ;
    Parce que l’Italie est poursuivie pour avoir forcé le retour dans leur pays de 5 autres Soudanais ;
    Parce qu’ils ne peuvent pas retourner au Soudan et qu’ils ont déjà largement assez souffert du voyage et du périple européen ;
    Parce que renvoyer ces 7 soudanais « montpelliérains » dans leur pays en guerre, où sévit la famine, c’est les condamner ;
    Parce qu’ils ont tous commencé à s’intégrer ici, à Montpellier, et à apprendre le français ;
    Parce que plus de 130 bénévoles se sont proposés pour les aider, et partager avec eux des moments de vie et de loisirs ;
    Parce que c’est ici que sont maintenant réunies les meilleures conditions pour faire une demande d’asile ;
    Au nom du DEVOIR de la France à accorder l’asile,

    Nous demandons au Préfet de l’Hérault d’accepter de prendre en compte ces demandes d’asile.
    Nous appelons toutes celles et tous ceux, indigné-e-s par cette situation, à signer la pétition (www.change.org/o/migrants_bienvenue_34), à rejoindre le collectif « Migrants Bienvenus 34», et à participer aux prochaines mobilisations de solidarité.

    Notre solidarité ne connaît pas de frontières !

    Par Groupe Un Autre Futur Immigration Répression Sans-papiers
  • Rassemblement préfecture – Mardi 2 mai – 12h30

    Rassemblement préfecture – Mardi 2 mai – 12h30

    29 Avr 2017

    Devant l’urgence des situations des migrants qui risquent une expulsion imminente au nom de la procédure de Dublin, le collectif migrant-e-s Bienvenue 34 appelle à une mobilisation devant la préfecture mardi 2 mai à 12h30. La mobilisation ne faiblit pas !

    Collectif Migrant-e-s Bienvenue 34

    Mai l: migrants.bienvenue34@riseup.net

    Blog : https://collectifmigrantsbienvenue34.wordpress.com/

    FB : https://fr-fr.facebook.com/collectifmigrantsbienvenue34/

    Pétition en cours: Non aux Expulsions Dublin

    [gview file= »http://unautrefutur.org/wp-content/uploads/2017/04/flyer-2-mai.pdf »]

    Par Groupe Un Autre Futur Immigration Répression Sans-papiers
  • Mercredi 5 avril à 12h30 – Rassemblement préfecture

    Mercredi 5 avril à 12h30 – Rassemblement préfecture

    30 Mar 2017

    Le collectif Bienvenue Migrant-e-s 34, auquel nous participons, appelle à un rassemblement le plus massif possible le mercredi 5 avril à 12h30 devant la préfecture pour exiger du préfet l’arrêt des procédures de « dublinage » (expulsion vers un autre pays européen) des personnes migrantes demandant l’asile à Montpellier.

    Pour le droit à l’asile dans le pays de son choix ! Pour le droit de vivre et de s’installer là où chacun le souhaite ! Solidarité !

    Le collectif Migrant-e-s Bienvenue 34

    Mail: migrants.bienvenue34@riseup.net

    Blog: https://collectifmigrantsbienvenue34.wordpress.com/

    Pétition en cours: Non aux Expulsions Dublin

    Par Groupe Un Autre Futur Immigration Répression Sans-papiers
  • Liberté pour les prisonniers du mouvement social

    Liberté pour les prisonniers du mouvement social

    30 Mar 2017

    Mikael, Sylvain et Yann Bo ont été jetés en prison. Dans une période où un arsenal de lois liberticides semblent instaurer un état d’exception quasi permanent, l’arbitraire de la justice se banalise. Les militant-e-s issu-e-s des mouvements sociaux sont victimes d’une logique de fichage généralisé, de délit d’opinion, de montages et de témoignages policiers complaisants. Trop souvent la presse relaye les thèses émanant de réseaux sociaux d’extrême droite et visant à calomnier et discréditer ces mouvements populaires.

    Dans une situation de paupérisation sociale qui se généralise, la répression ne concerne pas que les « militant-e-s », loin de là, et se sont souvent les personnes les plus pauvres qui font les frais de l’arbitraire, du racisme ou de la cruauté des administrations et des juges. Les conditions de vie en prison sont inhumaines et le seul projet des politiques est d’en construire encore davantage. Cette manière de « gérer la crise » sur notre dos, nous n’en voulons pas !

    Nous appelons les familles et proches des détenus de Villeneuve-lès-Maguelone ainsi que tous les militant-e-s des mouvement sociaux à se rassembler pour aller porter un message de solidarité aux prisonniers (ramenez votre bonne humeur, vos messages, vos instruments de musique et vos cotillons).

    Le vendredi 31 mars

    18 H au tram Garcia Lorca pour un covoiturage collectif vers la prison de VLM

    19 H sur le parking de la prison de VLM

    Solidarité avec tou-te-s les inculpé-e-s !

    Solidarité avec tou-te-s les prisonniers-ères !

    Par Groupe Un Autre Futur Répression Sécuritaire
1 2 3 4 5 6 7 11

Agenda