Sécuritaire

  • Communiqué du Comité de Mobilisation de l’Université Paul-Valéry

    18 Oct 2018

    Ce mercredi 17 octobre devait se tenir une Assemblée Générale à l’Université Paul Valéry. Mais cela n’a pas été possible à cause de la répression mise en place par l’administration de l’université qui a empêché l’accès aux amphithéâtres par le biais d’une entreprise de sécurité privée, privant ainsi les étudiant-e-s et le personnel du droit de se réunir. Nous vous partageons donc un lien vers le communiqué du Comité de Mobilisation qui a été posté sur Facebook. Défendons le droit à nous réunir en Assemblée Générale!

    https://www.facebook.com/etudiantes.montpellierains.contre.laSelection/photos/a.1095276623825754/2044837912202949/?type=3&theater

  • Déclaration commune pour la liberté d’expression

    Déclaration commune pour la liberté d’expression

    26 Sep 2018

    Lors de la dernière Antigone des associations, les représentants de la mairie de Montpellier ont tenté d’empêcher la diffusion d’une pétition de la Libre Pensée et ont interdit l’entrée à une personne, militante à BDS. Cette interprétation très restrictive de la liberté d’expression par les représentants de la mairie nous a amené à signer cette « Déclaration commune des organisations de Montpellier attachées à la démocratie et à la liberté d’expression » que nous vous partageons:

    Déclaration commune des organisations de Montpellier attachées à la démocratie et à la liberté d’expression.

    Nos organisations ont des champs de compétences différents, elles ne s’occupent pas des mêmes questions. Mais elles partagent une valeur fondamentale : pouvoir s’exprimer librement. Ce droit inclut donc la liberté d’expression sous toutes ses formes, dont le droit de pétition, sans que ceci souffre la moindre limitation en dehors des aspects légaux. Le fait de diffuser des idées qui ne sont pas celles de la Mairie de Montpellier n’entre donc pas en compte dans la limitation de cette liberté.

    Ainsi,il n’est pas dans les pouvoirs d’une Mairie de tenter d’empêcher l’expression de ceux qui pourraient la contredire sur un point sensible, comme sur les autres. Il est également dans les devoirs d’une Mairie de permettre, de garantir même, l’exercice plein et entier, de cette liberté d’expression.

    En effet, nous sommes amenés à protester vivement contre ce qui a pu se passer lors du dernier Antigone des Associations de Montpellier,le 9 septembre, à savoir :

    -faisant signer la pétition qui a recueilli 800 signatures pour demander à la Mairie de Montpellier qu’elle respecte la laïcité en sa loi fondatrice de 1905, la Libre Pensée a vu dès le matin sur son stand des représentants de la Mairie et de la police, exigeant que la pétition soit retirée, car son contenu ne convenait pas au Maire.La phrase exacte prononcée par ces personnes fut : « votre présence ici sous-entend un contrat moral avec la Mairie de Montpellier » -une personne, arborant un tee-shirt de soutien à la Palestine et souhaitant se rendre sur le stand de BDS Montpellier, s’est quant à elle tout simplement vue refuser l’accès à l’Antigone des associations avec en prime une fouille à corps.

    Nous ne tolèrerons pas que Montpellier, réputée pour être une ville universitaire, de recherche, de liberté, de culture, de combat pour la défense des acquis sociaux et ouvriers, puisse s’illustrer, comme ce fut le cas lors du dernier Antigone des associations, comme une ville qui ne respecterait pas ce droit.

    Nous décidons donc de demander une audience à la Mairie de Montpellier,pour que la liberté d’expression et de pétition, soit garantie et que ne se reproduise plus jamais ce qui a pu se passer dimanche dernier.

    Premiers signataires : Associations: Fédération Unie de la Libre Pensée, Ligue des Droits de l’Homme Montpellier, Campagne BDS France Montpellier

    Syndicats: FSU 34, Unef,

    Partis: Ensemble ! Npa 34, PG 34, fédération de l’Hérault des Radicaux de Gauche, CGA34, POI34

    Elus: Muriel Ressiguier…

    Montpellier, le 23 septembre 2018.

  • Communiqué semaine de revendication pour nos droits

    Communiqué semaine de revendication pour nos droits

    21 Sep 2018

    Nous vous partageons le dernier communiqué de la Semaine de revendications pour nos droits, avec l’ensemble des dates prévues:

    Communiqué
    
    La restriction des droits, les atteintes à la liberté des personnes et des
    peuples à disposer d'eux-mêmes ne sont pas des fatalités. En France et dans
    de trop nombreux pays d'Europe et du monde, l'obscurantisme,
    l'extrême-droite et les apprentis dictateurs, la xénophobie gagnent du
    terrain.
    
    A l'occasion du procès d'un militant, une semaine de revendication pour les
    droits des migrants et de la population qui les accompagne est mise en
    place du 20 au 27 septembre 2018.
    
    Rappel des faits : en avril un tag « PREFET de N » est écrit sur le mur de
    la préfecture de Nîmes lors d'une manifestation pour protester contre la
    menace d'expulsion de Moussa, guinéen ayant fuit son pays où il se sentait
    menacé. Poursuivi pour outrage et dégradation, la répression du présumé
    auteur de ce cri d'alarme sur la mise en danger de Moussa est aggravée d'un
    refus de prélèvement ADN et de l'interdiction de séjour dans le Gard.
    
    De son coté, Moussa, après deux mois en prison pour refus d'embarquer dans
    un vol depuis Lyon, est à nouveau débouté du droit d'asile lors du réexamen
    de son dossier par l'OFPRA.
    
    Ce ne sont que deux cas parmi des centaines où les *droits* *d'asile, à
    l'humour, de libre circulation, à la différence, d'affirmer ses droits, à
    la justice sociale, de manifester.*.. sont malmenés.
    
    C'est inacceptable et nous appelons toutes les personnes, associations,
    organisations politiques et humanitaires à dire STOP ! Criminaliser les
    migrants et leurs soutiens remet en cause les fondements de notre société
    et nous continuerons à exercer nos droits fondamentaux, car ils sont
    légitimes.
    
    En plus des droits évoqués, l'hiver arrivant, nous rappelons l'exigence
    inconditionnelle de pouvoir être à l'abri et que tant qu'il y a des
    logements vides, personne ne doit dormir dehors.
    
    Tous ces éléments seront développés lors de la semaine, en différents lieux
    et sous diverses formes;
    
    Comité de Résistance à l'Arbitraire, groupement de bonnes volontés à
    l'occasion de la « semaine de revendication du 20 au 27septembre », membres
    actifs de l'Intercollectif Cévennes Méditerranée (avec la participation
    formelle du Collectif Pays Viganais Terre d'Accueil, Collectif Migrants
    Bienvenus 34 et de Cévennes sans frontières) et organisations ( premiers
    signataires : AI Nîmes, FA Gard Vaucluse, Le Vigan Insoumis LFI, ATTAC
    Nîmes,  PG30, CGA Montpellier, ACAT Nîmes) dont le soutien a permis de
    prendre en charge l'intégralité des frais de la semaine.
    
    contact CRA : espritlibre34190@gmail.com infos sur :
    https://gard.demosphere.eu/rv/4762  et sur
    http://www.pvigtac.fr/events/revendiquer-et-defendre-nos-droits
    
    ou fb : https://www.facebook.com/events/1938188416224785/
    
    
    Les groupes et personnes soutenant cette semaine de revendication sont
    invités relayer ce message et participer aux rendez-vous prévus ou en créer
    un !
    
    Premiers rendez-vous :
    
       -
    
       depuis le 1er septembre : concours pour compléter le tag incriminé : fb
       concours "finissez d'encrer"
       <https://www.facebook.com/photo.php?fbid=518511055220997&set=pcb.1944058045637822&type=3&theater>
       -
    
       médiathèque du Vigan :  exposition des dessins de Jean Michel Delambre
       sera présentée à la médiathèque du Vigan, pour vous raconter l'histoire de
       l'aventure humaine et cinématographique de la réalistion du court-métrage
       "PARTIR" (projeté au cinéma du Vigan).
       -
    
       vendredi 14 sept 15h : émission en direct sur Radio Escapades
       (podcastable et rediffusé à partir de lundi)
    
    
       -
    
       jeudi 20 sept 18h30 : à Ganges, réunion publique de lancement de la
       semaine au bar le Siècle, 1 rue Biron
       -
    
       jeudi :  à Nîmes, communiqué à l'occasion d'une présentation de la revue
       « réfractions » au ZO, 26 rue de l'Agau à Nimes infos sur
       http://www.fa-30-84.org/
       -
    
       jeudi :  à Lunel, communiqué à la soirée "Kassoumaï" au temple des arts
       à Lunel (film "au coeur de la terre" sur la Casamance)
       -
    
       jeudi :  au Vigan cinéma Palace : "partir"court-métrage d'Ibrahim Drame,
       Aboubacar Kone et Bruno Landu-Mambotte suivie à 20h de "Et nous
       jetterons la mer derrière vous" de Noémi Aubry et Anouck Mangeat. Ibrahim
       Drame et Aboubacar Kone , Jean Michel Delambre (le dessinateur) et Anouck
       Mangeat seront présents.
       -
    
       vendredi 21 matin : présence sur le marché de Ganges, exposition
       d'affiches sur les thèmes de la semaine en présence de Moussa et ses amis
       acrobates
       -
    
       samedi 22 matin : présence sur le marché du Vigan, idem avec lecture de
       textes et particpation du "choeur du monde" pour une représentation
       exceptionnelle
       -
    
       samedi 22 à 18h15 : cinéma le Palace le Vigan  "partir" court-métrage
       d'Ibrahim Drame, Aboubacar Kone et Bruno Landu-Mambotte suivie de "Hauts
       et forts, la riche aventure des salauds d'pauvres" de Camille Gil, qui sera
       également présente ce soir là, accompagnés d'Ibrahim Drame et Aboubacar
       Kone , Jean Michel Delambre
       -
    
       lundi 24 19h :  à Montpellier, réunion publique brasserie le Dôme (Ave
       G. Clemenceau )
       -
    
       mardi 25 matin : présence sur le marché de Saint-Jean du Gard
       -
    
       jeudi 27 à 14h : audience au TGI de Nîmes (face aux arènes)
       -
    
       samedi 29 intervention lors de la projection du film « Libre » au cinéma
       du Vigan
  • Communiqué du Collectif Migrant-e-s Bienvenue 34 à Robert Latapy

    Communiqué du Collectif Migrant-e-s Bienvenue 34 à Robert Latapy

    19 Sep 2018

    Dans le cadre du soutien à Robert Latapy, qui passera en procès pour un tag sur la préfecture de Nîmes, le jeudi 27 septembre à 14h, nous vous transmettons le communiqué de soutien produit par le Collectif Migrant-e-s Bienvenue 34 dont nous faisons partie:

    http://unautrefutur.org/semaine-de-mobilisation-pour-nos-droits-et-proces-de-robert-latapy/

    CommuniquéCMB34 Soutien Bob
  • Semaine de mobilisation pour nos droits et procès de Robert Latapy

    Semaine de mobilisation pour nos droits et procès de Robert Latapy

    07 Sep 2018

    Investi depuis plusieurs années au côté des migrant-e-s, Robert Latapy est convoqué au TGI le 27 septembre, suite à la manifestation qui a eu lieu le 29 avril dernier à Nîmes pour s’opposer à l’expulsion de Moussa en Guinée. Durant cette manifestation, un tag « préfet de … » est inscrit sur la préfecture. Robert a depuis reçu l’interdiction d’aller dans le Gard. Ce procès prenant dans un contexte de recul de nos droits, particulièrement marqué par la loi Asile et Immigration, il a été décidé d’organisé une semaine de mobilisation, non seulement pour soutenir notre camarade face à la répression mais pour affirmer les droits des personnes migrantes et de celles et ceux qui les accompagnent.

    Nous annoncerons les différents événements au fur et à mesure et vous partageons, dès maintenant le tract annonçant cette semaine de mobilisation:

    tract RV

  • Non à la saison croisée « France-Israël » !

    Non à la saison croisée « France-Israël » !

    02 Juin 2018

    Le 5 juin prochain, commencera la saison « France-Israël ». A cette occasion, Emmanuel Macron recevra Benyamin Netanyahou, premier ministre d’Israël, alors que les forces armées ont réprimés dans le sang des manifestations de civils palestiniens. Une manifestation est appelée le 5 juin à 18h30, nous vous transmettons l’appel dont nous sommes signataires:
    SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE PALESTINIEN
    NON A LA SAISON CROISÉE « FRANCE-ISRAËL »
    MARDI 5 JUIN 18H30
    Place de la Comédie MONTPELLIER
    Il n’y a pas de « conflit israélo-palestinien ». Derrière cette formule trop souvent employée, se cache une autre réalité. Celle d’un état sur-armé qui, après avoir violemment chassé de leurs terres des centaines de milliers de palestinien-es en 1948, après avoir envahi militairement la Cisjordanie, la bande de Gaza et Jérusalem en 1967 lors de la « guerre des 6 jours » pour les coloniser, se permet maintenant d’estropier et de tuer des milliers de civils désarmés qui ne font que réclamer un juste droit : celui de pouvoir retourner vivre sur les terres dont ils ont été chassés. Un état qui depuis sa création bafoue systématiquement le droit international et piétine les droits humains les plus élémentaires.
    L’état israélien ne peut agir ainsi sans le soutien et le silence complice des grandes puissances. Soutien direct des États Unis qui installent leur ambassade à Jérusalem, soutien honteux de l’état français qui tout en ayant fermement condamné les violences commises par les forces armées israéliennes contre les manifestants palestiniens à Gaza », s’apprête à recevoir Netanyahou pour lancer en commun la « Saison France-Israël » dont le but officiel est de « /resserrer les liens entre la France et Israël dans tous les domaines de la recherche, de l’économie, de la vie sociale et des arts/ ». Ce qui, dans les circonstances actuelles, se résume tout simplement à une tentative de redorer le blason de l’État d’Israël et de l’absoudre de ses crimes.

    *Les organisations soussignées tiennent à affirmer leur solidarité avec le peuple palestinien, en particulier pour le droit au retour des réfugié-es sur leurs terres.

    *Elles demandent l’arrêt de toute coopération militaire avec l’État d’Israël.

    *Comme 80 personnalités issues du monde des arts et des milliers de signataires de la pétition « Nous demandons l’annulation de la saison France-Israël« , elles exigent cette annulation.

     

    *Elles appellent la population et l’ensemble des organisations démocratiques à se rassembler

     

     à Montpellier le Mardi 5 juin
    (jour du lancement de cette campagne par Macron et Netanyahou
    ainsi que jour anniversaire du début la Guerre des 6 jours)
    à partir de 18h 30
    sur la Place de La Comédie à Montpellier. 

    Premiers signataires : APLR (Association des Palestiniens du Languedoc-Roussillon), BDS 34, CCIPPP34, Cimade LR, CGA 34, CMF, Ensemble34, FUIQP, MAN 34, NPA 34, UJFP 34…

  • L’État d’urgence de l’exception à la norme ?

    L’État d’urgence de l’exception à la norme ?

    09 Sep 2017

    L’ Assemblée Générale contre l’état d’urgence et les violences d’état vous propose une soirée information et débat :
             L’État d’urgence de l’exception à la norme ?
    Jeudi 14 Septembre – 19h à 21h30 Salle Guillaume de Nogaret (Espace Pitot)

    En vigueur depuis les attentats du 13 novembre 2015, l’état d’urgence devait s’arrêter au 15 juillet, il a été prolongé pour la 6ème fois jusqu’au 1er Novembre, soit un record de durée ininterrompue depuis la création de ce régime d’exception pendant la guerre d’Algérie. Il permet notamment, sans feu vert initial d’un juge, assignations à résidence, perquisitions, interdictions de cortèges, contrôles d’identité et fouilles de bagages et de véhicules, fermetures de lieux de réunion…

    Le président Macron a annoncé le 3 juillet devant le congrès réuni à Versailles : « …je rendrai aux Français leurs libertés en levant l’état d’urgence à l’automne. Ces libertés sont la condition d’une démocratie forte ». Sans oublier toutefois d’appeler de ses vœux l’adoption d’un projet de « loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme ».

    Ce projet prévoit de rendre pérennes certaines mesures de l’état d’urgence. (Conditions d’une démocratie forte ?…).
    Déroulement de la soirée :
    Présentation de l’ AG contre l’état d’urgence, actions, solidarité (Par des membres de l’ AG)
    Intervention d’ Alain Ottan (Avocat )sur les contenus de l’état d’urgence et  leurs transcriptions dans le droit commun.
    Questions / Débats.

     

    Par Groupe Un Autre Futur Répression Sécuritaire
  • Enquête en Italie sur l’accueil des réfugiés

    Enquête en Italie sur l’accueil des réfugiés

    28 Août 2017

    Lorsque des camarades, membre de la coordination Cévennes /Méditerranée (coordination régionale de collectifs de solidarité avec les personnes migrantes) partent enquêter en Italie… Un article à lire sur le média libertaire Rapports de force.

    Par Groupe Un Autre Futur Immigration Répression Sans-papiers Sécuritaire
  • Liberté pour les prisonniers du mouvement social

    Liberté pour les prisonniers du mouvement social

    30 Mar 2017

    Mikael, Sylvain et Yann Bo ont été jetés en prison. Dans une période où un arsenal de lois liberticides semblent instaurer un état d’exception quasi permanent, l’arbitraire de la justice se banalise. Les militant-e-s issu-e-s des mouvements sociaux sont victimes d’une logique de fichage généralisé, de délit d’opinion, de montages et de témoignages policiers complaisants. Trop souvent la presse relaye les thèses émanant de réseaux sociaux d’extrême droite et visant à calomnier et discréditer ces mouvements populaires.

    Dans une situation de paupérisation sociale qui se généralise, la répression ne concerne pas que les « militant-e-s », loin de là, et se sont souvent les personnes les plus pauvres qui font les frais de l’arbitraire, du racisme ou de la cruauté des administrations et des juges. Les conditions de vie en prison sont inhumaines et le seul projet des politiques est d’en construire encore davantage. Cette manière de « gérer la crise » sur notre dos, nous n’en voulons pas !

    Nous appelons les familles et proches des détenus de Villeneuve-lès-Maguelone ainsi que tous les militant-e-s des mouvement sociaux à se rassembler pour aller porter un message de solidarité aux prisonniers (ramenez votre bonne humeur, vos messages, vos instruments de musique et vos cotillons).

    Le vendredi 31 mars

    18 H au tram Garcia Lorca pour un covoiturage collectif vers la prison de VLM

    19 H sur le parking de la prison de VLM

    Solidarité avec tou-te-s les inculpé-e-s !

    Solidarité avec tou-te-s les prisonniers-ères !

    Par Groupe Un Autre Futur Répression Sécuritaire
1 2 3 4 5

Agenda

Aucun évènements prévu pour le moment.