Articles

4 décembre 2017

Les migrants s’auto-organisent et luttent, soutenons-les !

Sur Montpellier, de nombreuses personnes migrantes de différentes nationalités sont, avec l’appui du collectif « Migrant-e-s Bienvenue 34», en train de s’auto-organiser pour s’opposer aux « procédures Dublin 1» et faire respecter leur dignité.

Soutenons les migrant·e·s !

Il est nécessaire que nous soyons nombreuses et nombreux à soutenir cette démarche. C’est le sens de la signature de notre groupe de l’appel ci-dessous et plus globalement de l’engagement de plusieurs de nos camarades dans cette lutte et le collectif « Migrant-e-s Bienvenue 34 ».

Ce soutien doit être effectif dès le 18 décembre date à laquelle les personnes migrantes comptent déposer collectivement leurs demandes de dé-dublinage et faire valoir leurs revendications auprès de la préfecture. Mais la bataille dans laquelle elles se sont engagés s’annonce âpre et sera longue. Le 18 décembre peut être le début d’un rapport de force, et pour espérer gagner, il ne faudra pas les laisser isolées : malgré les indignations de façade sur l’esclavagisme en Lybie, le gouvernement pratique au quotidien dublinages, assignations, rétentions et expulsions.

Rassemblement le lundi 18 décembre 2017, à 17 h devant la préfecture de Montpellier

Pour ne pas faire de la solidarité de classe un concept creux, mobilisons-nous dès le 18 décembre et sur la durée au côté des personnes migrantes en lutte. Soyons nombreuses et nombreux à démontrer que les divisions entre « nationaux » et étrangers, entre migrants « légitimes » et « mauvais migrants économiques ne fonctionnent pas. Soyons au côté de ceux qui malgré des conditions de vie très compliquées ont fait le choix de s’organiser collectivement pour ne pas se laisser faire … et prenons en de la graine !

 

Groupe Un autre Futur de la Coordination des Groupes Anarchistes

Pour les détails du rassemblement :

 

1. Les accords Dublin III signés par les États membres européens, rendent possible l’expulsion des réfugié-e-s vers le premier pays dans lequel ielles ont laissé leur empreintes en Europe. Cette procédure est largement utilisée en France. Les accords Dublin IV sont en cours de préparation.

 

 

Par Groupe Un Autre Futur Sans-papiers Partager :

Agenda