Articles

30 mars 2017

Liberté pour les prisonniers du mouvement social

Mikael, Sylvain et Yann Bo ont été jetés en prison. Dans une période où un arsenal de lois liberticides semblent instaurer un état d’exception quasi permanent, l’arbitraire de la justice se banalise. Les militant-e-s issu-e-s des mouvements sociaux sont victimes d’une logique de fichage généralisé, de délit d’opinion, de montages et de témoignages policiers complaisants. Trop souvent la presse relaye les thèses émanant de réseaux sociaux d’extrême droite et visant à calomnier et discréditer ces mouvements populaires.

Dans une situation de paupérisation sociale qui se généralise, la répression ne concerne pas que les « militant-e-s », loin de là, et se sont souvent les personnes les plus pauvres qui font les frais de l’arbitraire, du racisme ou de la cruauté des administrations et des juges. Les conditions de vie en prison sont inhumaines et le seul projet des politiques est d’en construire encore davantage. Cette manière de « gérer la crise » sur notre dos, nous n’en voulons pas !

Nous appelons les familles et proches des détenus de Villeneuve-lès-Maguelone ainsi que tous les militant-e-s des mouvement sociaux à se rassembler pour aller porter un message de solidarité aux prisonniers (ramenez votre bonne humeur, vos messages, vos instruments de musique et vos cotillons).

Le vendredi 31 mars

18 H au tram Garcia Lorca pour un covoiturage collectif vers la prison de VLM

19 H sur le parking de la prison de VLM

Solidarité avec tou-te-s les inculpé-e-s !

Solidarité avec tou-te-s les prisonniers-ères !

Par Groupe Un Autre Futur Répression Sécuritaire Partager :

Agenda